AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'écriture permet de s'exprimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

› i'm a muteens.
› i'm a  muteens.
avatar

▪ Messages : 135
▪ Date d'inscription : 14/03/2010
▪ Age : 26

MessageSujet: L'écriture permet de s'exprimer.   Dim 14 Mar - 23:28

<< Quand parfois il vaut mieux écrire... >>


J'espère ce que cette première histoire vous plaira :P.




The small Red Riding Hood / Version harmed.


    Vous connaissez l'histoire du petit chaperon rouge ? Enfin il y a deux fins. L'histoire où tout est bien qui finit bien et l'autre ou elle finit mal. Eh bien on ne vous a pas raconté la vraie histoire du petit chaperon rouge...

    Il était une fois une petite fille que l'on appelait le petit chaperon rouge. Pourquoi ? Parce-qu'elle portait que du rouge vestimentairement parlant. Un soir, lorsqu'elle dormait, des claquements de volets retentirent dans la maison. Puis des pas rapides et à peine audibles se firent entendre. Elle ouvrit les yeux. Elle commença à avoir peur. Elle décida donc de se lever doucement, prenant garde à ne pas faire de bruit. Elle descendit de son lit et marcha vers sa porte qu'elle verrouilla. Elle entendit une respiration assez excitée, comme un chien qui veut manger et qui attend sa pattée. Un petit clic et la porte s'ouvrit doucement. Les bruits des pas recommencèrent. Alors elle décida d'ouvrir sa porte dans un silence des plus absolu et remarqua quelque chose de touffu, des poils. Or elle ne pouvait pas bien voir à cause du noir. Mais elle distinguait au moins la forme. Alors elle ferma dans le même silence sa porte en oubliant pas de mettre le verrou. Elle alla vers son lit et enleva ses draps et fit des nœuds, assez difficilement mais elle réussit. Une fois son idée achevée, elle en laissa tomber une partie par la fenêtre.

    >>_ AAH ! _<<

    Un cri strident, un cri de douleur. Vite, elle devait faire vite ! Alors elle descendit du mieux qu'elle pouvait ce "cordage". Elle arriva pieds à terre plus facilement que prévu et écouta attentivement.

    >>_ AH ! _<<

    Un cri étouffé. Elle en déduit que ses parents étaient morts, morts à cause de la bête. Les larmes lui montèrent aux yeux et ne tarda pas à les laisser tomber. Puis soudain.

    >>_ BAM ! BAM ! BAM ! CRAAASH ! _<<

    La porte de sa chambre tomba à terre. La petite fille commença à courir vers la forêt. Mais qu'allait-elle faire ? Elle se souvint alors que son père lui avait parlé de la forêt. Elle lui était interdite car une sorcière y vit et elle pourrait lui faire du mal. Elle se rappela que son père l'avait mise en garde. "Si jamais tu la vois, ne la traite surtout pas de folle !". Elle décida d'entrer dans la forêt puis elle courut, courut avec une respiration saccadée comme exténuée. Elle remarqua ces arbres effrayants et aussi leurs ombres qui étaient pire. La forêt était humide, sinistre et brumeuse. Au loin, une maisonnette. Un peu sombre, légèrement éclairée. Elle courut jusqu'à la porte et toqua.

    >>_ Entrez ! _<<

    Dit une vieille voix sur un ton amusé. Elle ouvrit la porte rapidement et la ferma derrière elle. Elle se retourna et fut étonnée de constater qu'une dame était assise sur sa chaise. Elle avait la tête baissée et on ne pouvait voir son visage à cause de ses longs cheveux blancs, sales d'ailleurs, qui lui collaient au visage. Après tout, c'était une sorcière ! La petite fille s'approcha et commença.

    >>_ Bonsoir madame, je... je... _<<

    La vieille femme la coupa.

    >>_ Eh bien, ne soit pas timide, assied toi et explique moi la raison de ta venue. _<<

    Dit-elle sur un ton une nouvelle fois, amusé. Le petit chaperon rouge alla vers la chaise et s'y installa. Elle posa ses mains sur ses cuisses recouvertes d'une robe blanche. Elle expliqua.

    >>_ Une... bête, oui une bête ! Elle est venue et a tué mes parents ! _<<

    >>_ Et ?... _<<

    Demanda la vieille dame.

    >>_ Je veux vivre, je veux tuer la bête ! _<<

    La sorcière pouffa de rire.

    >>_ La bête ne peut être tuée. _<<

    >>_ Et pourquoi ? _<<

    La petite fille commençait à paniquer.

    >>_ On ne peut casser un pacte. La bête était autrefois un homme et il voulait lui aussi se débarrasser de la vraie bête. Celle-ci fut morte mais il oublia que lorsque la bête meurt... celui ou celle qui la tue devient la bête. _<<

    >>_ Et alors ? _<<

    >>_ Eh bien c'est lui la bête à présent ! _<<

    La petite fille trembla, qu'allait-elle faire ? Laisser la bête la dévorer ? Ou alors la tuer ? Elle ne savait quoi faire. Dans les deux cas, elle ne voulait choisir ses deux options. Alors elle pensa que la bête pouvait se tuer elle même ! Mais oui ! Comme ça, il n'y a plus de renaissance, plus de bête !

    >>_ Je peux t'accorder qu'un souhait. Que désires-tu ? _<<

    >>_ Si je vous demande de tuer la bête, vous le feriez ? _<<

    >>_ Non, la bête fait partie de moi, je ne peux la trahir. C'est le pacte vois-tu ? _<<

    >>_ Alors vous êtes liés ? _<<

    La sorcière ricana encore. On ne pouvait lui faire confiance. Le petit chaperon rouge devait partir ! Si ces deux être sont liés et qu'ils sont tout deux malsains, ils doivent se connaître donc être de mèche. Elle recula doucement et alla vers la sortie. Elle ne se sentait plus en sécurité.

    >>_ Eh bien où vas-tu ? _<<

    Elle alla vers la porte tout en regardant derrière elle pour voir si elle était toujours la puis tourna ses yeux vers la porte et la sorcière apparut devant elle. On pouvait voir son visage hideux, blanchâtre, ses trous à la place des yeux était très profond, on ne pouvait savoir où en était la fin. La petite fille cria. La sorcière avait un sourire sadique dessiné sur son visage, la petite fille recula et heurta quelque chose. Elle se retourna : la bête ! Comment était-elle entrée ?

    >>_ Tu ne comprends toujours pas ? C'est MA bête ! _<<

    Horrifiée, la petite fille cria mais son cri fut vite étouffé par une morsure à la gorge par la bête. Cette bête était une sorte de loup, peut-être un loup garou allez savoir ! Le sang giclait de partout, le loup dévorait sa proie et la sorcière se positionna où elle était à la base, sur sa chaise, en silence. Elle semblait attendre quelque chose.

    Dehors la lune était blanche et complète. La brume était toujours présente. On pouvait apercevoir au loin, la bête courir rapidement à travers la forêt... Oh une fille aux cheveux d'or bouclés approche !


... The end.


Retrouvez mes autres histoires ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alice-is-in-wonderland.skyblog.com
 

L'écriture permet de s'exprimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1 ers pas : écriture scintillante avec Photo Filtre
» Espace pour exprimer sa joie
» je me permet de vous presenter mon vespa
» bonjour je me permet de me joindre a vou
» motif d'écriture du pseudo pour ma bubulle....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ○ ET H0P , 0N SE DETEND. :: ▬ INCR0YABLE TALENT DE MUTEENS-